Livre d'Or - Anciens messages

Livre d'or

58 message(s) dans le livre d'or

Christelle Le 19/02/2012

Salut Barbara

J'ai dégusté ce matin au petit déjeuner "J'arrive !" : c'est passé tout seul, avec autant de plaisir que si je mangeais un croissant pur beurre !
J'admire de plus en plus ton style, ta façon de te remettre en question, ton humour et ta reconnaissance !
J'ai été touchée de me retrouver dans tes lignes : j'ai toujours été avec toi sans calcul, par solidarité et amitié.
Et la qualité de tes écrits ! ça c'est du vrai, du concret, j'aime beaucoup.
Tu as choisi d'avancer sur un "chemin déroutant", qui déroute aussi ton entourage habituel, le remodèle et te reconstruis aussi.

Assistance informatique Le 15/02/2012

Bonjour,

Bravo pour votre site internet que je viens de découvrir par hasard. Il y a des choses fortes intéressantes. Je ne manquerai pas de repasser prochainement. Je vous souhaite une bonne continuation.

Cordialement.

Sophie et Richard (Anost Juillet 2011) Le 28/07/2011

Sommes en train de lire les œuvres de Barbara Moreau. Lecture rafraîchissante. C'est plein de gentillesse et de poésie. ces livres se dégustent comme un bonbon à la menthe. Très beaux textes qui méritent beaucoup plus qu'un succès régional.
Espérons voir un jour le spectacle en Côte d'or.

Amicalement

Marie-Odile Clérin Le 07/05/2011

Bravo! votre histoire m'a rappelé mes grands-parents fermiers à
Champvallon à côté de Joigny et mon enfance passée auprès d'eux jusqu'à l'âge de 10 ans.

Merci pour tout et bon courage pour accomplir le chemin plein d'humanité que vous vous êtes tracé!

A bientôt, peut-être!

Anne Marie Vranésic Mullard Le 13/04/2011

Jean et moi nous avons BCP BCP apprécié le livre 'C'est moi Gadine' acheté à Appoigny . Je suis très contente de l'avoir lu après le spectacle , c'est mieux .

Odile Le 11/04/2011


Bonsoir,

C'était plein de détails anodins et petites phrases de la vie , qui finalement nous construisent et conditionnent notre avenir.

Moi j'ai bien aimé votre spectacle . Fille de la campagne , j'ai retenu que les betteraves ça force à savoir compter ...ou conter.
Et je confirme , pour avoir pioché des hectares de "biottes" ...nous avons allègrement utilisé l'excuse des devoirs pour s'éclipser plus tôt que les autres des champs et donc d'être des élèves studieux ! Avec les résultats qui vont avec bien sur.

Alors oui! que cela soit la Gadine ou le Mignon, nous avons réussi à voir autre chose que le pont du ru.

Et puis La Gadine cela vient peut être du "gadin". En conséquence le surnom était prémonitoire car on se relève d'un gadin, les genoux écorchés , mais on se relève pour mieux courir.

Je t'encourage à nous conter des histoires de la vie.

Bien amicalement,
Odile

Estelle Le 10/04/2011

Bonjour
J'ai beaucoup aimé votre spectacle et à plusieurs reprises, je me suis souvenue de mes arrières grand-parents... les grands carrés de mouchoirs toujours très bien repassés et qu'ils dépliaient d'un mouvement de poignet... les longues soirées après le repas, où régnait le silence... très récemment, je me suis aperçue avec étonnement qu'effectivement, je ne me servais pas comme chez moi... on nous proposait, on nous servait, mais jamais on ne se permettait d'ouvrir les placards... L'évocation des villes, je suis nivernaise de Clamecy et je connais Couloutre, Donzy, Entrains... Et les chatons, tout à fait ça... bref très bien et que du bonheur... Bravo et quel courage
au plaisir
Estelle

PHIL Mime Automate Statue Aboyeur Mannequin de Vitrine Le 08/04/2011

Bonsoir Barbara,
Je devais aller à Appoigny ce vendredi soir, mais me suis "réveillé"...... trop tard !
J'irai à un nouveau RDV par ci par là, par monts et par vaux, et j'ai vu que tu allais à la Charité sur Loire le 18 Juin en soirée chez des amis : Restaurant chez Babette et surtout Eva que je connais +, c'est l'amie de mon ami : FABIO Chanteur des rues à l'Orgue de barbarie de la Nièvre. Peut-être le verras-tu !
Bravo, enfin, pour ce que donnes aux assemblées; j'aimerai bien également lire ton livre.
A très bientôt et...bon vent..........
PHIL

Noëlle Audejean Le 02/02/2011

J'ai pris plaisir à lire votre livre. Je suis aussi inscrite dans la lecture, l'écriture, les ateliers d'écriture, et je souhaitais saluer votre écriture et votre détermination."

Céline Guillaume Le 24/01/2011



(suite à l'annulation de la signature à La Maison de la presse de Donzy)

" Il y a eu de la neige le matin du 20 décembre et pour venir de Menou, ça été un peu dur.
Sinon, les lecteurs sont venus, mais certains voulaient te voir alors j'ai expliqué et ils ont bien compris. Ils t'attendront pour une prochaine fois. Une dame m'a fait des éloges de ton livre et elle voulait t'embrasser, elle se nomme Yvonne."

Maltaverne Le 17/12/2010

Nous voyons avec plaisir que vous faites votre petit bonhomme de chemin sur la voie de la réussite et ce n’est que légitime récompense.Il m’arrive de garder quelques coupures de presse vous concernant.Nous vous souhaitons d’agréables fêtes de fin d’année et tout le succès que vous méritez.Bien à vous et au plaisir de vous revoir

Daniel Malguid Le 17/12/2010

Bonjour Barbara,
La dédicace de Domats.La lecture de ton récit terminée ce jour.Je travaille sur mon nouveau roman.Le 5ème!
Mon impression,là,de suite:Il est beau,très beau ton texte. L'écriture me parle:me bouge. Alerte,incisive,libérée,elle avance sur le papier.Tu offres en plus aux lecteur des espaces,des lieux de halte.Tes phrases respirent, bougent,dérangent,aiment.
Les pages 42 et 43 sont remarquables de précision,de force.Pour moi,elles demeurent les plus belles du livre.
Grosses bises .Daniel.

LEBLANC Guy Le 28/11/2010

C’est à l’occasion du salon du livre qui se déroulait dans la commune de DOMATS dans l’Yonne pendant les deux jours, le samedi 9 et dimanche 10 octobre 2010 que je fis la connaissance de cette jeune femme qui écrit, auteur,et interprète Barbara MOREAU.
Dans le courant de l’après midi du dimanche, Barbara MOREAU, fit un petit extrait de « C’est moi Gadine » à l’assemblée présente ce jour.
Barbara MOREAU, présentait son "One OWAN SHOW", dans la salle Claude Debussy à Joigny ce dimanche 10 octobre 2010 à 20h00, dont l’entrée était gratuite. Je puis vous dire que j’ai passé un agréable moment un peu court. En fin du spectacle j’ai acheté le livre « C’est moi Gadine », que j’ai commencé à lire le soir même dès que j’ai été rentré chez moi, et j’ai fini de lire le lendemain.
Guy

Michel Maltaverne (Cosne sur Loire) Le 21/07/2010

>
>
> Ma femme(Francine) et moi avons apprécié votre prestation à Saint-Père et j’ai transmis à l’élu du Cher tout le bien que je pensais de votre spectacle.Nous vous souhaitons bon courage et bonne chance pour la suite de l’aventure.Au plaisir de vous revoir .

Marie-Thérèse Mortelette (Menou) Le 21/07/2010


Bonjour Conteuse de mémoire,
Je suis celle qui par jour de grand vent, à la Chapelle Saint André, a veillé à ce que vos belles photographies ne s'envolent point !
AJ'ai trouvé votre spectacle "magique" et je vous l'ai dit - "magique" parce qu'il a trouvé des résonances dans mon parcours qui tend à entretenir la parole et à la transmettre - Ce que vous faites fort bien ! J'ai donné à lire votre livre à des amis sur Menou et je compte bien vous recontacter à l'automne, car votre programme estival me semble déjà fort chargé.
J'adore que l'on me raconte des histoires......J'adore les lire aussi.....Continuez ! Vous avez un vrai talent et un courage que j'ai découvert au fil des lignes.

Nicole N'Guyen Le 12/01/2010

Tu ne finiras jamais de nous étonner, toi ! T'as peur de rien. Tu te jettes à l'eau. Je t'admire.
Et puis, ton texte, il est super. Il nous pénètre. Je ne sais pas comment tu te débrouilles, mais on a toujours envie de lire la phrase suivante, encore et encore, comme dans Gadine.
Continue. Continue.

Pascale Bouchiat Le 28/12/2009

Je viens de lire ton livre d'une seule traite ;il m'a beaucoup émue et je me suis retrouvée . Je suis née dans un petit village de Corrèze et ton pépé, il m'a rappelé des souvenirs ,des émotions non dites . (Pas toujours facile de mettre des mots ! ) Je suis prof par ailleurs et cette galère de débutante ,ces moments de désespoir, je les ai connus et j'en connais encore . Il y a aussi des bons moments ,heureusement . Je te souhaite de très bonnes fêtes et je te remercie .


Ce livre m'a fait du bien et j'y pense assez souvent

JL Sciberras Le 03/12/2009

Chère Barbara Moreau,

Votre livre m'a fait du bien et je le garde à ma portée, un peu comme un recueil de poèmes, et c'est un effet qui dure.

Ah oui, aussi j'essaie de dire à mon chien "roule toué ! rrrroule toué !" mais y veut pas le coyote.

Merci.

Laetitia Taddei Le 10/11/2009

J'ai aimé le sujet, vous avez su faire vivre votre grand père dans son univers et nous racontez ainsi en Ëeme temps un pan de notre histoire. Les années 60 ne sont pas si loin de nous mais la technologie a crée un gouffre. Et l'on sent tout ça dans votre livre.En plus les phrases sont courtes mais percutantes. J'adore, et il y a plein d'humour surtout quand vous parlez de vous, et moi l'humour, ça me fait craquer. je parlerais aussi de l'acidité que vous mettez dans vos descriptions par exemple du "bal" ou de l'éducation nationale je pense que vous vous êtes réfrénée : ça méritait un pamphlet en soi.

Jean-Claude Blin Le 06/11/2009

S'il fallait que je compare ce livre à une peinture, ce serait de l'impressionnisme, du Renoir, dont chaque partie du tableau est un nouveau tableau, c'est exactement la définition de votre écriture que j'apprécie, qui ne ment pas et qui est le reflet de son auteure. Avec toute mon affection.

clémentine Le 05/11/2009

coucou c moi clémentine la grande soeur de Delphine o dessin bref ce petit message pour un petit bonjour ... A BIENTOT BISES Eet bon courage !!!

Michel Massenot Le 25/10/2009

Barbara,
Mille merci d'avoir déposé dans notre boîte aux lettres votre "C'est moi Gadine"...Je l'ai lu quasiment d'une traite, et l'ai reposé en me disant que j'avais eu de la chance de vous avoir eue comme élève; - et j'espère que vous ne m'en voulez pas trop de cette phrase assassine sur le "slogan..." (je ne la renie d'ailleurs point). Je suis également très fier de figurer (même anonymement) dans un livre imprimé - surtout quand il fait preuve à la fois de profondeur humaine, d'humour et de drôlerie. Je vous embrasse sur les deux joues!

ANNICK FRADIN Le 18/10/2009

J'ai beaucoup aimé la sensibilité de votre livre, vous effleurez par les mots la vie difficile de cette époque et pourtant on la vit très bien. J'ai aimé l'humour et la dérision avec laquelle vous traitez votre maladie et le regard des autres. J'ai particulièrement apprécié le passage de la cane, tellement vrai et tellement représentative de l'espèce humaine.

Jean-Claude Blin Le 01/10/2009

Cela m'a fait un énorme plaisir de vous rencontrer enfin. J'ai lu votre dédicace, qui évidemment m'a tiré les larmes. Vous êtes quelqu'un de bien Barbara, une femme qui mérite que la vie lui sourit. Je suis certain que vous aurez un destin d'écrivain...

Nicole Cordier (salon de St André en Morvan) Le 19/09/2009

Est-ce bien à Barbara Moreau que je m’adresse ?

J’espère que oui, car j’ai envie de vous féliciter, Barbara, pour la « Prière à Pépé ».

Je l’ai achetée sur votre stand dimanche à Saint André. Avec reliure raphia et marque-pages vache ! Je n’avais que peu de temps pour vous parler de mon itinéraire personnel d’écriture, mon envie d’écrire aussi sur mon pépé. Ma curiosité a été attisée par le titre. J’avais envie de savoir ce que le vôtre avait dans le ventre. Je n’ai pas été déçue !

Vous avez une belle plume, mêlant l’ironie, la poésie, et la tendresse. Le « je ne remercie pas… » en exergue m’avait paru de bon augure. Gagné. Et votre dédicace ouverte m’a beaucoup plu aussi. Pas convenue.

Je voulais aussi vous dire combien je vous ai trouvée lumineuse et passionnée.

Je vais acheter votre livre imprimé, en espérant y trouver plusieurs autres occasions de rire. A ce sujet, la descente en flèche de Emma Bovary m’a bien plu, moi aussi j’ai toujours trouvé que c’était une petite dinde.

Encore bravo, et continuez d’écrire vos coups de cœur et vos coups de gueule.

Juan Munoz Le 05/08/2009

C'est un livre complètement diffèrent dans le style de ce que j'ai pu lire jusqu'à maintenant . Il respire la jeunesse , la joie de vivre et donne une leçon à tous ceux qui ont des petits bobos . C'est un véritable bouquet de fleurs multicolores .

Merci !

Françoise Le 05/08/2009

Ce livre m'a fait du bien

Joëlle Arvault Le 07/07/2009


Bonjour Barbara,

Génial! C'est vraiment le mot qui m'est tout de suite venu à l'esprit après la lecture de ton livre.

Tu as très bien décrit le caractère réservé des gens de la campagne à cette époque.

On ne montrait que rarement ses sentiments... Moi qui manque si cruellement de la présence de mes

petits enfants, je repense à mes grands parents que je n'ai pas vraiment connus et qui ne m'ont jamais non

plus manifesté leur amour.

A quand le prochain livre? Je suis impatiente de le découvrir.

Bisous.


Joëlle

Alain Bataille Le 27/06/2009

J'ai retrouvé la sensibilité du premier livre et même plus exacerbée, plus libérée et donc mieux exprimée et provoquant plus d'émotion...et, en plus je suis grand père de six petites-filles (les relations sont différentes !)

Jacques Duban Le 13/06/2009

Merci pour cette petite merveille.

Fanfan Le 04/06/2009


livre agréable fluide intéressant bravo

Barbara Le 04/06/2009

Merci Fanfan,

Tu ne me dis pas ce que tu penses de ton personnage. "Belle en cuisse."

"Tes deux dernières filles allaient au bal. Raton, ma maman, en compagnie de son amie d'enfance, devenue ma marraine, se baladaient en short dans Couloutre, sans que cela ne te scandalise. Surnommées « les Belles en cuisses », si sages pourtant, elles avaient gagné une sacrée réputation en montrant leurs jambes fines à ta campagne nivernaise, mais cela ne semblait pas te poser de problème : la petite bande de garçons et de filles à bicyclette put pédaler tranquillement au nez et à la barbe de quelques habitants outrés par ce déballage de gaieté et de rires. De leur fenêtre, d'autres filles voyaient passer le bonheur à vélo."
C'est moi Gadine", p 92

Yvette Garnier (salon du livre de Domats) Le 02/06/2009


Merci pour la bise et le site, ou le site et la bise ; enfin, bref, merci d'avoir pensé à moi ! je pense à vous et à votre courage...

Barbara Le 02/06/2009

Chère Yvette,

Je réponds par un autre extrait de "C'est moi Gadine" :

"En réalité, vous mettez encore un pied devant l'autre. Ça ne va pas Madame, mais il n'y a rien à faire : vous avancez. De guingois certes, mais vous avancez. Ce n'est pas que vous soyez plus forte qu'un autre. Au contraire d'ailleurs : vous n'avez pas le courage d'abandonner. Vous avez la faiblesse de l'orgueil, la faiblesse de ne pas oser dire les choses telles qu'elles sont : que vous en bavez quand même. Un coup de fouet vient cingler toute tentative de démission et votre sang monte comme une vague. Vous n'avez pas le choix d'être fort : vous marchez. A-t-on vraiment le choix un jour ? Sommes nous égaux devant la capacité à être forts ? Le patrimoine héroïque est-il le même pour tous ?

Et puis surtout, vous avez la musique qui sait transformer les gouttes de pluie en mots ruisselants."

p242 (dernière page)

Ariane Le 02/06/2009

Mais c'est top cool, ton site, ça rayonne, c'est solaire, ça donne envie de pleins de bonnes choses? Garde-le!
Je vois que tu vas bien donc je suis contente et je t'attends au détour d'un chemin...biz, à plus, bonne route avec ta 'Gadine'

SANDRA CARDONA Le 25/05/2009


Mes impressions sont les mêmes que pour Prière à Pépé. Les souvenirs d'enfance ou personnels sont toujours délicats à raconter. Tu n'as jamais hésité à un moment, en te demandant si ça ne te ferait rien de publier des passages de ta vie ? Je veux dire que ça doit être quand même un peu difficile, non ? Surtout les passages quand tu étais prof. On a presque l'impression que c'est un métier ingrat, mais en même temps tellement enrichissant. Et puis, quel milieu peu sympathique, quand même !

J'aime beaucoup ton humour, le ton du livre, même si ce n'est pas toujours drôle bien sûr... Il y a vraiment de très jolis passages, Barbara. Quant à la partie consacrée à tes étranges syndrômes, quel témoignage ! C'est un vrai mystère, ces symdrômes.

Barbara Le 25/05/2009


Oui. La partie sur l'enseignement est la plus difficile à assumer. Elle est encore fraîche, et longtemps, je me suis demandée : " Que vont-ils en penser, mes ex-collègues ? "

Puis, j'ai oublié. Je n'y ai plus pensé. Et d'ailleurs, je n'ai plus de collègues, ou presque. Alors...

> Et puis, quel milieu peu sympathique, quand même !

Oui, mais j'espère que ce n'est pas la seule impression que l'on garde de mes propos sur l'enseignement. J'ai parlé d'équipes pédagogiques formidables, d'instants de grâce avec les élèves.

Enfin, je le répète : toute autobiographie est forcément subjective.

Merci Sandra

Chris Flamand Le 22/05/2009

Je viens de terminer Gadine, et ces 30 pages quotidiennes vont me manquer.
Effectivement, pour rebondir sur la note de ta collègue, on pourrait ressentir de l'amertume. Mais je ne l'ai pas vu comme ça...
Autobiographique certes, mais transposé certainement.
C'est ce qui fait de toi un auteur.
Tu as un vrai talent original, riche et imagé.
Trouver une fin n'est pas chose facile, et pourtant tu as parfaitement réussi cela.
Comme je te l'ai déjà dit : n'arrête jamais d'écrire ou je ne te parle plus !

Pascal Bordelot Le 20/05/2009

J’ai lu et relu Gadine. E t même si je pensais déjà connaitre la première et la dernière partie , ( grâce à prière à pépé et aux chroniques de l’autre journal) tout s’enchaine très bien avec la partie consacrée à Mignon que j’ai découverte

Je trouve que dans ce chapitre, tu réussis très bien à la fois à enchainer, et à nous faire découvrir les différents sentiments que tu pouvais éprouver, petite fille, à l’égard de Mignon.

Fabrice Linard Le 20/05/2009

Des passages magnifiques

Maya Le 20/05/2009

Bravo !

une ex collègue Le 19/05/2009

J'ai acheté ton livre samedi et je l'ai lu en une soirée! J'ai surtout été frappée par la dernière partie qui concerne ton expérience d'enseignante, et je te fais part de mes réflexions: tu sembles très amère sur les résultats de ton investissement, mais au niveau du collège, comme disait le Docteur Sigale (il intervenait une fois par trimestre pour le groupe "tutorat") "on sème des graines qu'on voit très rarement pousser", l'impact de notre enseignement, de notre aide, de notre soutien (ou tout autre nomenclature!) n'est quelquefois décelable que des années plus tard, c'est pour ça qu'on a l'impression d'être inutile ou peu efficace! Mais, quand on commence à vieillir(comme moi!!!) on rencontre d'anciens élèves "à problèmes" qui s'en sont sortis et ça fait du bien, ou bien ils te parlent d'un collègue (ou d'une collègue) que, toi, tu jugeais plan-plan et, eux, ils en ont gardé un souvenir ému! Conclusion: on ne sait jamais quel réel impact va avoir notre enseignement et même notre manière d'être avec les élèves, et, évidemment, ça varie d'un élève à l'autre!!!

BARBARA MOREAU Le 19/05/2009

Réponse au message précédent :

« C'est moi Gadine » est mon histoire, celle que je me raconte. Nul n'est en droit de me la contester.

Extrait de la préface

Chris Flamand Le 18/05/2009

J'en suis à la page 120, et c'est de mieux en mieux !

Chris Flamand Le 12/05/2009

Vraiment heureux d'avoir fait ta connaissance à Saint-Sauveur, Barbara.
En rentrant, j'ai picoré des petits passages de "C'est moi Gadine" qui m'ont fait envie.
Maintenant, je vais le lire, dès ce soir.
A samedi !

Laurent Le 27/04/2009

Votre site est très sympa et donne envie de découvrir vos ouvrages même lorsqu'on est un pietre lecteur.

laurengeraubois

Pascal BORDELOT Le 06/04/2009

l'espace RACINE pour ta "premiére" à Auxerre était sans nul doute le cadre idéal à ton interprétation de "prière à pépé" ce vendredi 3 Avril.
Te voir si proche du public,( dans les deux sens du terme ) a été un bonheur partagé par les membres qui le composaient, à savoir, semble-t-il,de nombreuses personnes qui te voyaient et t' écoutaient pour la première fois ,et tes amis les plus fidèles, dont je pense faire partie.
Bravo

Alexandra Cédar Le 08/02/2009

Bravo pour ce site. J'attends C'est moi Gadine avec impatience.

Pierre Le 31/01/2009

Content de t'avoir revu. N'oublie pas de me garder un livre au frais. A bientôt et merci pour les délicieux passages que tu m'as lus de C'est moi Gadine.

Buot Jeanine Le 20/12/2008

Vraiment bravo Barbara, tu vas au bout des choses au bout de tes rêves. J'admire ton dynamisme malgré les bâtons dans les roues que la vie t'envoie. Tu as une écriture facile, agréable, continue encore et toujours à nous faire partager tes moments de vie.
Et aussi bravo pour ce site, il est particulièrement réussi.
J'espère que nous aurons l'occasion de nous revoir.
Jeanine

VOLCAN GROGNON Le 15/12/2008

Le Feu qui brûle
La Glace qui gèle
La Pluie qui mouille
La Terre qui tremble

Bravo, qui édite, sous le pseudonyme, de
"VACHETTE"

warren Le 02/12/2008

Je suis impatient de lire les autres livre

Léa et Maxime Le 30/11/2008

Nous attendons Les Mains vides avec impatience !

Sandra Amami, écrivain Le 30/11/2008


Ma chère Barbara,

Ce petit mot pour te dire que j’ai vraiment été heureuse de te revoir et surtout de te revoir plutôt gaie et épanouie malgré tes gros soucis. Je n’ai pas encore eu le temps de me plonger dans la lecture de ta " prière à Pépé" mais le peu d’extraits que j’ai lu ont fait monter des larmes dans mes yeux...ainsi que des souvenirs. Ceci dit, à présent, je sais une chose : on ne se remet jamais de la mort d’un grand-père comme le nôtre (et pourtant, c’était pas le même...).

Sandra.

Yvette Garnier. Organisatrice du salon du livre de Domats Le 30/11/2008

C’est une de ces petites fourmis domatiennes qui vous remercie d’avoir été là, mais qui vous prie de bien vouloir l’excuser de ne pas l’avoir été suffisamment, là, auprès de vous. J’ai commencé vos chroniques "Ne pas se laisser faire" que vous avez eu l’extrême gentillesse de m’offrir et vos cris de révolte me touchent tellement et je m’en veux de ne pas vous avoir consacré plus de temps. La prochaine fois, oui, et j’espère qu’il y aura une prochaine fois, s’il ne tient qu’à moi, vous lancerez au public vos mots à vous, mots de colère si justifiée. J’ai envie de vous crier "courage"... mais forcément, vous en avez du courage, plus que la plupart d’entre nous et en plus vous avez du TALENT

ROSA Le 28/11/2008

Bravo pour ce site. Bravo pour ton spectacle. La robe de vache de lumière, il fallait y penser !

Paquin Pascal Le 28/11/2008

Tous nos souhaits à Kikébab avec qui nous avons tant partagé depuis deux ans sur notre site Yonne Lautre et avec le Forum Social Local 89.

Et ensemble pour des demains à inventer.

PP

Sami Le 03/09/2008

Vas-y maman !

 
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×